news

Jusqu’où ira Walter Benitez, l’imposant dernier bastion des Aiglons ?

Dernier bastion de la meilleure défense de Ligue 1, Walter Benitez a sauvé plus d’une fois les Aiglons cette saison. Notamment à Strasbourg, fin février. Et ses stats parlent pour lui : le gardien argentin de l’OGC Nice, 29 ans, a le meilleur pourcentage d’arrêts (80,39 % avant le début de la 29e journée et le choc de Marseille ce dimanche soir), le plus de buts vierges (12) et donc le nombre de buts sauvés (11,35). Et pas seulement en compétition nationale.

Ce dernier indicateur, qui mesure l’écart entre le nombre de buts encaissés et ceux attendus, au but et encaissés, le place également en tête des meilleurs gardiens parmi les cinq grands championnats européens, selon la LFP. Ce n’est donc rien. A tel point que certains promettent déjà d’autres horizons… tricolore à Walter Benitez, transféré du club Quilmes AC, dans la province de Buenos Aires, au gymnase en 2016.

« Il n’y a pas 50 bons gardiens dans notre championnat »

Jamais sélectionné en équipe d’Argentine, « sans savoir pourquoi » comme il l’expliquait à So Foot en février 2021, le gardien de la capitale azuréenne, qui avait obtenu la double nationalité en décembre dernier, pourrait très bien arriver dans les cages des Bleus. Aux côtés d’un autre Niçois, Hugo Lloris. En tout cas, c’est l’option dont beaucoup parlent en ce moment.

« Didier [Deschamps] il a dû déjà y penser. Il n’y a pas 50 bons gardiens dans notre championnat », confie Pascal Olmeta, interrogé par 20 Minutes. Pour Bastiais, ancien de l’Olympique de Marseille, l’imposant Benitez et son mètre 91 « est calme malgré son tempérament » et est « très fort moralement ».

« Même s’il a quand même mis du temps à montrer tout son talent, c’est une belle surprise. Même si, parfois, aux pieds, ce n’est pas toujours une assurance tous risques, ça va mieux…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page