news

JUSTICE – Affaire Hamraoui : Aminata Diallo, la « deuxième victime » selon sa défense

« Il y a une deuxième victime qui s’appelle Aminata Diallo »: au lendemain de la libération de leur cliente, mise en examen dans l’affaire Hamraoui, jeudi matin, les avocats de l’ancien joueur du PSG ont réitéré son innocence, dénonçant une enquête « en charge » de sa charge.

Après cinq jours de garde à vue, Aminata Diallo, accusée de « violences aggravées » et « association de malfaiteurs » dans l’enquête sur l’agression de son ancienne coéquipière au Paris SG Kheira Hamraoui en novembre 2021, est sortie de prison mercredi soir. Prison des femmes à Versailles.

Cette détention a été « très compliquée physiquement et psychologiquement » pour la joueuse de 27 ans, a indiqué son avocat Me Mourad Battikh lors d’une conférence de presse mercredi matin. Aminata Diallo a été libérée, sous contrôle judiciaire.

Ligue 1

L’appel aux prochains droits TV sera lancé à l’automne 2023

IL Y A 3 HEURES

« La vraie victime, c’est Mme Hamraoui. Mais il y a une deuxième victime qui s’appelle Aminata Diallo. Le soir des faits, elle a été harcelée, écrasée contre le volant de son véhicule », a également déclaré Me Mourad Battikh, évoquant la présence d’Aminata. Diallo au milieu, avec Kheira Hamraoui, le soir de l’attentat. Ce dernier a notamment été battu avec une barre de fer dans les jambes.

La garde à vue préventive d’Aminata Diallo a notamment été motivée par le fait que les quatre hommes mis en examen dans cette affaire, soupçonnés d’avoir participé à l’attentat, l’ont désignée comme commanditaire.

Des joueurs qui veulent avoir leur place en France, ce n’est pas une raison, c’est une réalité sportive

« Le gros problème. L’oeil de Sauron est braqué sur Aminata Diallo depuis 10 mois, c’est facile pour le vrai commanditaire de dire aux agresseurs que le jour où ils seront pris, il faudra dénoncer Mme Diallo », a répliqué Mourad Battikh. « En lisant…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page