news

Kheira Hamraoui s’exprime : « On ne peut pas chasser un être humain comme ça »

Les yeux rouges, la gorge noueuse, Kheira Hamraoui a accepté de briser le silence ce jeudi soir au micro de RMC et BFM TV. Alors qu’Aminata Diallo, mise en examen vendredi dernier pour « violences aggravées » et « association de malfaiteurs », a été libérée mercredi et placée sous contrôle judiciaire, la joueuse du PSG est revenue sur le calvaire qu’elle a subi depuis la mort de l’attentat de l’hiver dernier. aujourd’hui quand je parle c’est normal. Tout ce que j’avais, dans toute ma carrière, pour lequel je me suis battu. Voir le lendemain que tout s’effondre, ça fait mal… », a-t-il confié simplement, espérant « se remettre à jouer au foot » et que « tout redevienne comme avant ». « Je suis avant tout une femme, un être humain, et on ne peut pas chasser un être humain comme ça (…) Je sais qu’il y a des gens qui sont non accompagnés et qui auraient pu avoir des idées noires. J’ai eu la chance d’avoir résisté pendant ces dix mois de calvaire », a reconnu Hamraoui, dont l’agent s’est également exprimé jeudi soir.

Contrainte de s’entraîner seule pendant sept semaines, la sélection nationale a également ajouté que son mercredi soir « a été détruit » après avoir vu, depuis les tribunes lors du match de Ligue des champions entre le PSG et Haecken, que son club a attribué son numéro à un autre joueur. « Je n’ai même pas les mots pour décrire ce que je ressens, c’est tellement cruel », a-t-il conclu.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page