news

L1 (J8) : Monaco va à Reims

Rédaction de Media365, publié le dimanche 18 septembre 2022 à 15h33.

Ce dimanche Monaco a signé sa troisième victoire consécutive en Ligue 1 sur la pelouse de Reims (0-3). Le club de la principauté remonte provisoirement à la 6ème place.

Décevante jeudi de la Ligue Europa face aux modestes Hongroises de Ferencvaros, l’ASM a voulu se remettre sur pied avant la trêve pour les équipes nationales. Seizième au coup d’envoi, le Stade de Reims voulait rester devant la zone rouge.

Remplaçant régulier de Patrick Pentz, Yehvann Diouf a eu l’occasion de s’échauffer à la 18e minute quand Aleksandr Golovin a contré un contre précipité d’Emmanuel Agbadou. Le gardien de 22 ans s’est envolé vers sa droite pour un premier ballon spectaculaire. Trois minutes plus tard, il n’a d’abord pas osé lancer une passe en profondeur assez longue vers Breel Embolo. Repoussant du pied la frappe de l’attaquant suisse en angle fermé, Yehvann Diouf s’est aussitôt relevé pour plonger dans sa ligne et empêcher Wissam Ben Yedder, à l’affût, d’ouvrir le score à bout portant. Une minute plus tard, le ciel tombait sur la tête des Rémois, avec un dégagement de Bradley Locko que Breel Embolo déjouait.

L’exclusion prématurée et injuste de Locko des lieux…

Arrivé en retard, l’attaquant monégasque a pris les crampons de l’adversaire sur le mollet. Un geste absolument involontaire, pour lequel Marc Bollengier, nouveau venu en Ligue 1, a émis un carton rouge qui a assommé le stade Auguste-Delaune. Bien sûr, l’erreur est humaine, mais l’arbitre a persisté à ne pas vouloir revoir les images. Pourtant, c’est pour éviter ces situations que la VAR assiste les arbitres ! Pourtant, les Marnais se sont retrouvés en infériorité numérique pour la cinquième fois cette saison, et pour une fois complètement injuste. Les invités, qui peuvent craindre un contrecoup physique après le match…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page