news

La CAN mérite beaucoup plus de respect

De nombreux critiques n’ont jamais donné une chance à la CAN et l’ont rejetée comme une nuisance du nouvel an. Il mérite le respect du tournoi majeur – et les normes d’arbitrage.

La construction de la Coupe d’Afrique des Nations de ce mois-ci a été entourée de dérision et d’irrespect. Bien que cela puisse être interprété simplement comme des clubs voulant garder les joueurs pour les défis de titre respectifs et les batailles de relégation au lieu de poursuivre le succès national de mi-saison sur leur continent d’origine, c’était encore loin d’être mérité.

Mais le sentiment de malaise autour de la façon dont la CAN est perçue vient d’un endroit beaucoup plus profond. Des sections des médias ont demandé aux joueurs s’ils voulaient y aller et s’ils devaient être fidèles à ceux qui paient leur salaire à un moment charnière de la campagne, comme si représenter leur pays dans un tournoi majeur était en quelque sorte de moindre importance. La réponse commune à ce genre de question était : « Vous ne diriez pas cela à propos de l’euro. »

Aussi inconfortable que ce serait de l’admettre, c’est la vérité. Non pas parce que cela se produit en dehors d’une fenêtre internationale réglementée de la FIFA et a donc un impact sur les meilleurs clubs, ce qui peut être l’explication la plus acceptable. La réalité est que le football, comme il le fait si souvent, reflète la société, et se bat donc avec un sens enraciné de l’élitisme. S’il n’est pas centré sur l’Europe ou peut-être sur l’Amérique du Sud – les continents auxquels appartiennent tous les vainqueurs de la Coupe du monde – alors cela ne mérite tout simplement pas d’y penser pour certains. C’est peut-être inconscient, mais c’est ce à quoi les joueurs contraints de défendre leur position en voulant réaliser un rêve sous leurs couleurs nationales ont été constamment confrontés.

Pour ceux qui croient que le seul problème de cette compétition est sa proximité avec la saison, il convient de rappeler que la CAF, l’instance dirigeante du football africain, l’avait déplacée à l’été, conformément aux Championnats d’Europe et à la Coupe du monde, uniquement pour Covid -19 pour forcer un délai. Il a failli être repoussé avant de commencer le 9 janvier. Une fois cette décision prise et cela…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page