news

La controverse arbitrale était présente dans América vs Chivas Femenil

Le siffleur a raté trois actions pénales réclamées par ceux réclamés par les joueurs.

Le match aller des quarts de finale entre América et Chivas, un match disputé au stade Azteca, a été marqué en première mi-temps par les arbitrages controversés qu’a eu la sifflante Lizzet Amairany García, qui a décidé de ne pas marquer deux actions importantes dans la surface.

Le premier des jeux a eu lieu 15 minutes après le début du match. Damaris Godínez a eu un affrontement avec Daniela Espinosa. La défense du Sacred Flock a tenté de couper le ballon, mais dans l’action, il n’a jamais touché le ballon et a touché le joueur rival, qui a été renversé dans la surface, mais le siffleur a décidé de laisser l’action se poursuivre.

La sifflante Lizzet Amairany a raté trois pénalités réclamées par les joueurs. Imago7

Le jeu a été revendiqué par les footballeurs locaux, qui ont affirmé que le penalty n’avait pas été marqué par Lizzet Amairany.

La deuxième action est arrivée 20 minutes plus tard. Jocelyn Orejel, a poussé Joseline Montoya, qui avait remporté la position à l’intérieur de la surface, par derrière.

Lizzet Amairany García a de nouveau décidé de ne pas sanctionner le jeu avec la pénalité maximale et a marqué un coup de pied de but. Cette action était encore plus demandée par les visiteurs, qui étaient en retard au tableau d’affichage face à l’Amérique.

Chivas n’a pas eu de deuxième penalty en sa faveur sur un jeu individuel d’Alicia Cervantes. Le buteur de Rebaño a affronté directement la gardienne Renata Masciarelli, qui a fini par toucher sa rivale et l’a renversée dans la surface. Le siffleur se tut à nouveau et son assistante, Angélica Flores, ne voulait pas non plus hisser son drapeau.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page