news

la Coupe d’Afrique, une pierre éternelle dans la peau des clubs européens

Jusqu’à quelques jours avant le coup d’envoi, la pandémie de Covid-19 et la propagation de la variante Omicron menaçaient la Coupe d’Afrique des nations (CAN) au Cameroun (du 9 janvier au 6 février). Dans ce contexte incertain, les grands clubs européens ont menacé de ne pas libérer leurs joueurs appelés pour la 33e édition de la compétition.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Football : Coupe d’Afrique du président Paul Biya au Cameroun

Dans un courrier adressé à la Fédération Internationale de Football (FIFA) mi-décembre, l’Association des Clubs Européens (ECA) s’est inquiétée de l’absence de protocole sanitaire : « A notre connaissance, la Confédération Africaine de Football n°’ n’a pas encore rendu public un protocole médical et opérationnel adapté au tournoi de la CAN, faute de quoi les clubs ne pourront pas libérer leurs joueurs pour le tournoi », a écrit l’instance dirigée par Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG.

Règles assouplies

L’Olympique Lyonnais (OL), l’un des seize membres fondateurs de l’ECA, a vu trois de ses joueurs s’envoler pour l’Afrique : « Lorsque nous avons reçu l’appel aux sélections fin décembre, nous n’avions aucune indication du respect d’un protocole sanitaire. soins, précise Vincent Ponsot, directeur général du football de l’OL. L’ECA a ensuite poussé avec la Confédération Africaine de Football [regroupant les fédérations nationales de football du continent], ce qui nous a permis de connaître les conditions dans lesquelles notre …

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page