news

La double lame hollandaise des Girondins

Une double corde à son arc, rare à ce niveau, mais que le principal intéressé trouve logique : « Ça vient de ma formation. J’ai commencé comme milieu de terrain avant de revenir en défense. Ce n’est qu’à l’âge de 17 ans que je suis passé à l’attaque. Mais je peux aussi évoluer vers le numéro 10, un poste que j’affectionne aussi. Cette polyvalence peut aussi expliquer cet altruisme. « 

Elle parle français

Une ressource précieuse dans le jeu du coach Patrice Lair qui peut compter sur une joueuse assidue qui sait ce qu’elle veut. Une envie d’entrer en contact avec l’équipe qui se traduit aussi par son envie d’apprendre le français. Il y a deux ans, ce qui est relativement rare dans le milieu, il a décidé de maîtriser la langue : « Je pense que c’est important de bien s’adapter à son équipe, à un pays, à un championnat. « 

Un détail peut-être mais qui en dit long sur la personnalité du Néerlandais, aujourd’hui âgé de 25 ans mais qui est tout sauf un rookie. Parce que les progrès de Katja ont été à la fois rapides et linéaires. Après avoir fait ses débuts en P1 des Pays-Bas à l’âge de 19 ans avec les couleurs de Telstar Alkmaar avec qui elle sera la meilleure buteuse de l’Eredivisie, le championnat local, la native d’Amsterdam choisit de relever le niveau en rejoignant le PSV Eindhoven.

L’euro dans la tête

S’en sont suivi deux saisons avec 33 buts pour 36 matchs. Un constat impressionnant qui a aiguisé les appétits : « c’était super, j’avais envie de découvrir un autre championnat. Après cinq ans dans mon pays, il était temps de faire un pas en avant. » Un bon choix pour Bordeaux, qui a vu la Néerlandaise retourner physiquement Khadija Shaw pour la première fois l’an dernier, avant de prendre le front cette saison : « Mon rôle est un peu différent dans cette saison. Je suis vraiment dans une position d’avant-centre, ce qui me permet de réaliser plus…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page