news

« La double peine », admet Jean-Pierre Papin, entraîneur de C’Chartres Football, après avoir été éliminé en Coupe de France

Il était sur le point d’éteindre le téléphone pendant dix jours. Mais, avant de couper avec le football pour profiter des fêtes de fin d’année en famille, Jean-Pierre Papin a pris le temps de revenir avec nous sur la douloureuse conclusion de l’aventure en Coupe de France vécue ce dimanche soir 19 décembre. à Châtellerault, où C’Chartres Football (N2) a été éliminé 2-1 en 32e de finale par l’US Chauvigny (N3) de Stéphane Malloyer. Un coeur brisé.

C’Chartres Football est éliminé en 32e de finale de Coupe de France par l’US Chauvigny

Jean-Pierre Papin, quelle a été votre réaction en apprenant que Chauvigny avait retiré l’OM en huitièmes de finale ?
C’était le double de la peine ! C’est très difficile à digérer, aujourd’hui ça ne va pas du tout. J’aurais aimé retrouver Marseille. J’aurais aimé ça avec cette équipe. Mais il faut le mériter. Hier, nous ne le méritions pas, c’est tout.

Avec le recul, comment analysez-vous l’élimination ?
Nous avons eu un bon contrôle en première mi-temps. Ils marquent un but exceptionnel, il faut bien le dire, après quatre passes sur un terrain pourri. En fait, il n’y a vraiment aucune erreur de notre part. Là où il y en a un, c’est sur le deuxième socle. Nous avons bien commencé la seconde mi-temps et c’est ce qui nous fait mal. Ici, on doute un peu et c’est normal. Ensuite, mettons tout ce dont nous avons besoin pour revenir à cette partie. Il ya deux sauvetages, le gardien qui fait deux arrêts … On en met une à côté, on marque avec Amine (Hémia) puis Matthieu (Villette) a la balle de 2-2, mais on a le rebond qui va mal . .. . Dommage, il y a. C’est le deuxième objectif. C’est comme ça, c’est comme une demi-saison dans laquelle on n’a jamais pu trouver la force nécessaire pour ce type de match. On est trop en réaction….

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page