news

La Fifa a ordonné de payer 120 millions de dollars aux inventeurs du spray traceur de lignes blanches

LE SCAN SPORT – Condamnée pour contrefaçon par un tribunal brésilien, la Fifa indemnisera les deux créateurs qui ont porté plainte en 2017.

Pablo Silva d’Argentine et Haine d’Allemagne du Brésil sont des hommes riches. Très riches aussi, puisque leurs comptes bancaires devraient gonfler très prochainement pour atteindre un total de 120 millions de dollars. Ces deux inventeurs, à l’origine du spray dit « 9.15 » utilisé par les arbitres pour tracer les lignes blanches servant à positionner les joueurs à bonne distance du ballon, viennent de gagner le procès contre la Fifa en 2017.

Les deux hommes avaient déposé une plainte devant un tribunal brésilien parce qu’ils pensaient que l’Association internationale de football avait utilisé leur invention sans leur consentement, confiant la production à une autre société en violation du brevet. Les plaignants étaient encore parvenus à un accord avec la Fifa alors dirigée par Sepp Blatter mais n’avaient pas été honorés suite à la suspension du Suisse en 2015 suite à la Fifagate et à l’arrivée de son successeur Gianni Infantino.

Une cour d’appel de Rio vient de donner raison aux deux hommes, condamnant la Fifa à verser des dommages et intérêts (dont 15 000 dollars par match joué avec du spray) pour contrefaçon. Pablo Silva et Haine Allemagne, qui avaient signé un accord avec les anciens dirigeants pour 40 millions de dollars, devraient donc bientôt toucher environ le triple.

Un joueur amateur derrière l’invention du spray

Amateur gêné par le non-respect de la distance adverse de 9 mètres 15 sur coups francs, Pablo Silva s’était décidé à trouver une voie pour mettre un terme à cette infraction très fréquente à la règle. Il s’est approché de…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page