news

La FIFA envisage de reporter la Coupe du monde féminine 2023

Prévue en juillet et août 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande, la Coupe du monde féminine 2023 pourrait être repoussée de quelques mois. La FIFA y réfléchit et a consulté plusieurs pays européens, indique L’Equipe.

Une information surprenante tombe en plein Euro féminin. L’équipe indique que la Coupe du monde féminine, prévue l’an prochain en Australie et en Nouvelle-Zélande, du 20 juillet au 20 août, pourrait être reportée en décembre.

La FIFA a d’ailleurs déjà interrogé plusieurs dirigeants européens sur le sujet. Principale raison de ce report : les jours sont plus longs en décembre qu’en juillet ou août dans l’hémisphère sud. Si l’idée semble intéressante, le timing pourrait être discutable, à moins d’un an de la date d’ouverture de la compétition (20 juillet 2023) et alors que l’Euro 2022 n’est pas encore terminé. C’est aussi la première fois qu’une Coupe du monde féminine est organisée dans deux pays.

Audience télévisée inquiétante

Si le football féminin est en plein essor, les cartes d’audience se font encore rares. Le fuseau horaire avec l’Australie (+8 heures par rapport à la France) proposera des matchs qui seront diffusés en Europe de minuit jusqu’en début d’après-midi. Des horaires pas forcément avantageux pour attirer les spectateurs, alors que le marché européen offre un gros potentiel d’audience.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page