news

« La force intérieure est là », Didier Deschamps rabaisse les sujets brûlants autour des Bleus

assure lui qu' »il n’est jamais inquiété ». Il y a forcément une part de bluff là-dedans, mais on est tout de même content d’entendre ça de la part du sélectionneur français, car en ce moment il y a de quoi s’arracher un cheveu des bleus. A deux mois de la Coupe du monde, les mauvaises nouvelles s’accumulent, entre joueurs blessés et événements extra-sportifs. « La météo est assez rude, mais pas inquiétante en ce qui me concerne », a-t-il résumé jeudi en annonçant son effectif pour les matches contre l’Autriche (22 septembre) et le (25), le dernier avant le grand saut au Qatar. .

L’affaire Pogba

Lors de cette conférence de presse, il a tenté de déblayer le terrain, arborant un visage aussi souriant et détendu que possible. Sur le terrain, contraint de se passer de Kimpembe, Hernandez, Kanté, Pogba, Coman et Benzema, tous blessés, il en a profité pour intégrer trois nouveaux venus, un par ligne : Badiashile derrière, Fofana au milieu et Kolo Muani en attaque. Giroud revient aussi, comme à chaque fois que KB9 n’est pas disponible. « Nous sommes dans la configuration la plus courte de ce rallye [d’une durée d’à peine une semaine]mais il y a toujours des leçons à tirer », a noté DD.

Forcément, en ce qui concerne les absents, s’il a passé un peu plus de temps à parler de que des autres, les Turinois ont une actualité épaisse contre son gré. Opéré au genou, le milieu de terrain n’est pas du tout sûr d’être en forme en novembre. « Je parle à Paul, il va tout faire pour revenir au plus vite, mais sans prendre de risque non plus. Aujourd’hui, personne, pas même lui, ne peut rien dire », a observé le coach, qui s’est voulu très clair sur un point :

Je ne suis jamais parti avec un joueur qui ne conviendra peut-être pas pour le premier match. Paul n’est pas…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page