news

La Formule E s’inspire du football

Réuni vendredi à Paris, le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA a entériné plusieurs décisions concernant la saison 2021-2022 du Championnat du Monde de Formule E. La première était la plus attendue et déjà largement attendue, comme annoncé quelques jours plus tôt par les dirigeants. de la discipline , ou une révision du format de qualification.

« Un nouveau format de qualification, divisé en groupes suivis de duels à élimination directe, a été approuvé afin de maximiser l’enthousiasme des fans et favoriser l’émergence des meilleurs pilotes et équipes », annonce la FIA.

Le nouveau système divisera les 22 concurrents en deux groupes, en fonction du classement du championnat. Dans chaque groupe, les coureurs auront dix minutes pour boucler autant de tours qu’ils le souhaitent avec 220 kW de puissance. Les quatre plus rapides de chaque groupe se qualifieront pour la deuxième étape, qui consistera en un tirage au sort final avec des matchs en tête-à-tête sous forme de quarts de finale, de demi-finales puis de finale. La puissance attribuée sera alors portée à 250 kW.

La Formule E joue le temps imparti !

Par ailleurs, des mesures ont été annoncées pour modifier les modalités d’intervention de la voiture de sécurité et du Full Course Yellow, afin d’éviter des polémiques comme celle qui a tourmenté l’E-Prix de Valence cette année. Seuls neuf des 24 pilotes étaient parvenus à franchir la ligne d’arrivée à vitesse normale après une réduction drastique de l’énergie allouée suite à plusieurs neutralisations.

Désormais, la Formule E utilisera un système de temps supplémentaire directement inspiré du football pour assurer un problème de gestion de l’énergie, plutôt qu’une réduction d’allocation. Par conséquent, la course de 45 minutes plus un tour pourrait être allongée, jusqu’à 45 secondes supplémentaires pour chaque minute passée sous …

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page