news

La France a concédé le nul de dernière minute face à l’Islande (1-1) malgré un but de Melvine Malard

Une petite fausse note pour clôturer cette phase de poules. Face à l’Islandais lundi, le Français avait longtemps cru pouvoir le faire avec un carton plein avec sa troisième victoire en trois matchs. Mais ils ont dû subir un match nul pour un penalty accordé suite à l’intervention de la VAR à la dernière seconde du match (1-1). Un score sans conséquence, étant donné que les Bleues avaient déjà la certitude de terminer premières du groupe D. Samedi prochain, elles affronteront les Pays-Bas en quart de finale (coup d’envoi à 21).

Euro 2022

La feuille de triche : toutes les raisons d’y croire

IL Y A 3 HEURES

Mais tout a très bien commencé, grâce aux deux meilleurs Tricolores de cette rencontre. Bien servie par Clara Matéo, Melvine Malard a inscrit le but le plus rapide de la compétition, après seulement 43 secondes de jeu, placée par Marie-Antoinette Katoto blessée au genou et abandonne pour le reste de la compétition. Et au détriment d’Ouleymata Sarr, son remplaçant lors des deux premières rencontres.

Une défense douteuse

Pour la troisième fois en trois matchs, les Français ont pris un excellent départ avec une avance rapide. C’est le gros point positif de cette rencontre malgré une performance globale pas tout à fait positive. Bien sûr, les bleus auraient pu contre-attaquer à plusieurs reprises, à l’image de la frappe déviée de Sandy Baltimore sur la barre transversale (55°) ou de la frappe déviée sur le poteau de Grace Geyoro (67°). Deux buts ont également été annulés en raison du hors-jeu de Malard (68e) et du handball de Geyoro (88e).

Mais l’équipe a été un peu trop fébrile en défense. Notamment sur coups de pied arrêtés, phases de jeu qui ont permis aux Islandais d’être trop souvent dangereux. Pauline Peyraud-Magnin a…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page