news

La grande sortie de Kita

Guillaume MARION, Media365 : Publié le Mercredi 04 Mai 2022 à 11:00

Alors que Randal Kolo Muani laissera Nantes libre dans quelques semaines, le président canarien Waldemar Kita ne peut digérer ce départ libre de son prolifique attaquant.

En fin de saison, c’est l’heure des regrets à Nantes. Alors que les Canaris réalisent pour l’instant une saison plus que convenable (9e de Ligue 1 avec 51 points), et pourraient aller encore mieux s’ils s’imposent ce samedi face à Nice en finale de Coupe de France, un dossier gommé. C’est celui de Randal Kolo Muani. En effet, sous contrat jusqu’en juin 2022 avec le FCN, l’attaquant s’apprête à laisser le club libre de partir en Allemagne l’an prochain, où l’Eintracht Francfort l’a recruté pour cinq ans. Estimé actuellement à 15 M€ sur le site spécialisé Transfermarkt, celui qui compte actuellement 12 buts cette saison en championnat de France n’apportera donc rien à Nantes. Lors d’un entretien accordé à Presse Océan, Waldemar Kita a de nouveau évoqué ce sujet épineux. « Je me suis engagé avec son père, pareil pour Antoine (Kombouaré) », a notamment regretté le président des Canaries, à propos de son joueur.

« Kolo Muani aurait pu aller plus haut »

« Je pense qu’ils ont signé avec Francfort il y a deux ans. Ils m’ont emmené un moment. A sa place, je regretterais de m’être inscrit si vite. Parce que ça pourrait aller plus haut. J’ai proposé au père de prolonger le contrat, d’augmenter le salaire de plus de 100 000 euros par mois et, en cas de revente, de toucher 50 %. Je ne peux pas faire mieux, expliqua ce dernier, forcément déçu par la tournure des événements et par la pénurie dans ce dossier. Je lui souhaite tout le bonheur car c’est un mec bien, contrairement à son entourage. Aussi, Kita a confié qu’il n’irait pas à la mairie si…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page