news

la moitié des clubs français détenus par des capitaux étrangers

Ligue 1 : la moitié des clubs français détenus par des capitaux étrangers © BFM Business

Comment expliquer cette attirance ? Une partie de l’explication est le faible droit d’entrée par rapport aux autres ligues européennes. La France, deuxième pays qui exporte le plus de joueurs, a toutes les bonnes opportunités. Car c’est la perspective d’une plus-value à la revente qui peut motiver les propriétaires. A ce niveau, la Ligue de football (LFP) et CVC – le fonds qui a investi dans sa société commerciale – sont optimistes pour le football français. Ils estiment notamment que les droits télévisuels vont augmenter dans les années à venir.

Changer de modèle ?

Il faut dire aussi que les clubs ont beaucoup souffert de la pandémie mais aussi du fiasco Mediapro avec la baisse des droits TV qui devrait être renégociée cette année. La Ligue 1 vaut-elle plus d’un milliard d’euros comme le pensait la LFP ? « Il faut attendre un peu ce que le marché va nous révéler », indique à BFM Business Luc Arrondel, directeur de recherche au CNRS et spécialiste de l’économie du football.

« Le point faible de la Ligue 1, ce sont les droits internationaux, poursuit-il. Quand on voit qu’ils sont d’un chiffre…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page