news

la polémique grandit après la victoire 22-1, Arles se défend de chaque match combiné

Le petit monde du football provençal s’interroge ce lundi sur le match de Régional 2 de Ligue méditerranéenne, qui s’est conclu dimanche par la victoire 22-1 à la rivière de l’AC Arles face au FC Septèmes. D’autant plus que le résultat pourrait affecter la course à l’ascension. Chacun à leur manière, les deux clubs se disent de bonne foi.

Arles-Septèmes n’était pas un match de rugby ou de handball, mais un match de football. Contrairement à ce que laisserait penser le score plus que déséquilibré, 22-1. Un succès fulgurant et colossal qui a provoqué ce lundi un parfum de scandale en Provence.

Avec cette victoire presque irréelle, les Arlésiens, coachés par Michel Estevan, ont pris la tête dimanche soir du groupe C de la Ligue régionale 2 méditerranéenne. Grâce bien sûr à une meilleure différence de buts que le désormais ancien leader, le FC Martigues.

Le résultat du match en « réserve »

Ce dernier, premier touché par cette différence de rivière entre les deux équipes lors de cette avant-dernière journée, remet en cause ce résultat. Alertée par ce score et par les nombreuses réactions suscitées, la Ligue méditerranéenne a lancé une enquête sur ce match. Dont le résultat, annoncé par Arles sur ses réseaux sociaux sans afficher le score, reste pour l’instant en « réserve » sur le site de la Lega.

L’AC Arles (ex Arles Avignon, déjà en Ligue 1 en 2010-11) se dit « serein », et l’un de ses membres affirme « qu’il n’y a pas eu de contacts entre les deux clubs dans les jours qui ont précédé le match ». De plus, il y avait plusieurs éducateurs dans les tribunes du stade et, selon eux, il n’y a pas eu d’entente. Ils ont simplement vu une « équipe complètement démobilisée ». Les responsables n’ont pas rédigé de rapport à la fin de la réunion, rien ne leur semblait problématique.

Un fonctionnaire d’Arles : « Pourquoi aurions-nous dû faire cela ? »

Pour expliquer ce résultat fou, le club arlésien propose plusieurs…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page