news

L’AC Milan envisage de « prêter » l’attaquant d’Arsenal pendant la fenêtre de transfert de janvier

L’AC Milan envisage de faire un pas pour l’attaquant d’Arsenal Nicolas Pepe pendant la fenêtre de transfert d’hiver, selon des informations en Italie.

Pepe a connu une saison exceptionnelle en Ligue 1 avec Lille lors de la campagne 2018/19. Il a marqué 22 buts et récolté onze passes décisives en 38 sorties.

Cela a incité Arsenal à payer un montant record de 72 millions de livres sterling pour l’amener en Premier League en 2019.

16 Conclusions : Liverpool 4-0 Arsenal

Pepe n’a pas été en mesure de reproduire sa forme lilloise pour Arsenal jusqu’à présent. Il a été dans et hors de l’équipe ce trimestre.

L’ailier n’a pas commencé dans la ligue depuis son match nul 2-2 contre Crystal Palace le mois dernier. Il a été laissé sur le banc pour leurs deux derniers matchs de Premier League.

Le point de vente italien Calciomercato (tel que cité par Sport Witness) rapporte que l’AC Milan a un « mouvement de prêt dans sa réflexion » pour Pepe.

Ils ajoutent qu’ils pourraient « répéter la stratégie » qu’ils ont utilisée pour signer Fikayo Tomori de Chelsea. Il s’agirait de conclure un accord de prêt en janvier avant que l’AC Milan n’effectue un transfert permanent cet été.

Ailleurs, Jamie Carragher a admis qu’il s’était trompé à propos de la signature estivale d’Arsenal, Aaron Ramsdale.

Après avoir passé des périodes à l’AFC Bournemouth et Sheffield United, Ramsdale a rejoint les Gunners avant la saison 2021/22. Ils ont payé environ 24 millions de livres sterling pour signer l’Anglais.

Carragher a déclaré: « Le gardien, je veux dire si je me suis déjà trompé sur un joueur plus qu’Aaron Ramsdale. Je ne sais pas encore qui c’est.

« Il est encore tôt. Mais je me souviens de ce but de dernière minute contre Crystal Palace et il a couru d’un bout à l’autre pour s’impliquer dans les célébrations.

Carragher a poursuivi en disant que Ramsdale, Bukayo Saka et Emile Smith Rowe peuvent transformer Arsenal en une équipe à défier pour les trophées :

« Cela me rappelle un peu nous à Liverpool avec Gerard Houllier où il s’est débarrassé de (Paul) Incey, Phil Babb, (Jason) McAteer, Robbie Fowler – ce genre d’ère de Roy Evans », a-t-il ajouté.

« Ensuite c’était comme moi, Danny (Murphy), Stevie…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page