news

L’Afrique du Sud revendique un pic de paris lors du match de qualification pour la Coupe du monde au Ghana

La dernière apparition de l’Afrique du Sud à une Coupe du monde remonte à 2010, lorsque Bafana Bafana a accueilli le tournoi

Selon le président de l’Association sud-africaine de football (Safa), Danny Jordaan, il y a eu un schéma clair de manipulation de matchs lors des éliminatoires de l’Afrique du Sud pour la Coupe du monde 2022 contre le Ghana.

Le Ghana a battu les Bafana Bafana 1-0 dimanche lors de la qualification cruciale – un résultat qui a vu les Black Stars se qualifier pour les barrages de l’Afrique pour le tournoi aux dépens des Sud-Africains sur les buts marqués.

Safa a déposé une plainte auprès de la Fifa au sujet du match et l’instance dirigeante mondiale, dans une lettre datée du 17 novembre, a déclaré que la protestation serait soumise à un membre de sa commission de discipline le 23 novembre pour examen.

La protestation de l’Afrique du Sud comprenait des allégations de « truquage de matchs, manipulation de matchs, y compris corruption et pots-de-vin », qui, selon Jordaan, pourraient être liés au jeu lors d’une conférence de presse mercredi.

« Comment se fait-il qu’il y ait un pic de paris juste avant qu’une décision importante soit prise et que les gens parient donc ? Ils savaient quand parier », a-t-il déclaré.

La Fédération ghanéenne de football, qui a rejeté toute allégation de trucage de matchs, a été invitée à présenter ses observations sur la question.

Le but gagnant du Ghana est venu d’un penalty en première mi-temps, lorsque Daniel Amartey est tombé à la suite d’un contact qui semblait minime du défenseur Rushine de Reuck.

Le code disciplinaire de la Fifa autorise les protestations fondées sur « une erreur manifeste » d’un arbitre.

Un rapport complet sur le match a été rédigé par l’ancien arbitre sud-africain Ace Ncobo et sera utilisé dans le cadre de la protestation de Safa avec la Fifa.

Ncobo a déclaré avoir relevé 71 incidents majeurs du match où il pense que l’arbitre a fermé les yeux en faveur du Ghana ou a fait des appels incorrects contre l’équipe sud-africaine.

Jusqu’à présent, il n’y a eu aucun commentaire de la part de l’équipe d’officiels du match, tous originaires du Sénégal et dirigés par l’arbitre Maguette Ndiaye.

Il est entendu que, selon les règles de la Fifa, Ndiaye n’est pas autorisé à…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page