news

L’arbitre « a fait son show » : le contraste de Laszlo Bölöni, l’entraîneur messin, réduit à 8 face à Guingamp

Laszlo Bölöni, entraîneur de Metz, après la défaite (3-6) à domicile face à Guingamp lundi en clôture de la 8e journée de Ligue 2 : « (L’arbitre vous fait perdre le match ?) Bien sûr, c’est clair et net. Le monsieur qui était là (M. Gaillouste, ndlr), je ne veux pas l’appeler arbitre, il a fait un show. Malheureusement, cela déforme non seulement le résultat, mais aussi le travail de nombreuses personnes.

On a fait un super début, mais déjà comment siffler ce premier penalty… Ensuite le carton jaune de (Kiki) Kouyaté est extrêmement discutable. Il ne le touche pas, le joueur fait un show, crie, pleure… Qui sait comment il se prépare, ce garçon veut être arbitre de première division ou il l’est déjà… Mon Dieu !

Et si je regrettais l’absence de la VAR en L2 ? Ah oui, très, bien sûr. C’est dommage, surtout quand on voit ce qui se passe dans le football français… »

La deuxième pénalité et exclusion… C’est « No Comment ». Prenez votre sifflet et placez-le dans un endroit où nous ne le reverrons plus et oubliez-le. Je n’ai pas forcément envie de défendre mon équipe, mais d’habitude dans les 20′ c’est 3-0, même si peut-être qu’on n’aurait pas gagné. Si vous êtes arbitre, vous avez un peu de pédagogie en tête… Et si je regrettais l’absence de la VAR en L2 ? Ah oui, très, bien sûr. Dommage, surtout quand on voit ce qui se passe dans le foot français… (à propos d’Alexandre Oukidja, qui est sorti en larmes après son exclusion) Il a été expulsé pour rien, zéro faute, et fera quatre matchs, voire cinq… Et ce (l’arbitre), il sera chez lui, au calme. « 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page