news

Le C’Chartres Football pourrait en savoir plus en octobre…

Une équipe divisée en deux. Ce sont les mots qui sont revenus à la bouche de certains Chartrains, samedi soir, à Châteaubriant, après un match nul sans intérêt (1-1). Aurélien Gazeau a également fait ce constat. Résidant désormais à Laval, l’ancien directeur du C’Chartres Football était venu rendre visite à ses anciens coéquipiers. Lui aussi trouvait que ce Chartres manquait d’attaque, mais surtout de percussion offensive dans l’entrejeu.

Chartres récupère une pointe de Châteaubriant

Privé du capitaine Clément Chantôme (cuisse) et de Kévin Bru (adducteurs), l’entraîneur Jean-Pierre Papin a dû bricoler un milieu expérimental en insérant le jeune Esteban Gonçalves, aux côtés de Mehdi Haddadou, dans le rôle du numéro 6. Arnaud Archimbaud et Nicolas Palbrois occupait les couloirs.

Bref, un montage très défensif et très éloigné des trois attaquants, Loïc Gagnon, Pierre Picot et Alexis Gouletquer. Un Picot qui a eu du mal à trouver son rôle dans un début de période plutôt dominé par les Castelbriantais, même s’ils ont dû répondre à l’ouverture de score (magistrale), signée Archimbaud sur un missile à plus de 35 mètres.

Miettes en attaque

Dans ces 45 premières minutes, Chartres a eu deux occasions. Et encore une seconde causée par une mauvaise remontée de l’axe défensif local, mais Gagnon n’a pas profité de l’offre, tir trop cadré sur le gardien.

Pour apporter plus d’offensive, JPP a modifié les manches dans l’intervalle en insérant un vrai attaquant (Diakhaby, au lieu de…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page