news

le club maintenu en Ligue 2 par la Fédération Française de Football

L’instance s’est donc rangée « derrière l’avis du CNOSF, qui avait estimé lundi que la décision prise par la DNCG de reléguer Bordeaux en National 1 était « excessive » au regard de l’évolution et de l’amélioration de sa direction. L’endettement financier de Bordeaux est passé de De 53 M€ à 13,5 M€, les ventes de joueurs sont assurées et le budget de la saison 2022/2023 est sécurisé.

Des efforts importants

Les Girondins n’auraient pas survécu en N1 faute de revenus suffisants et se seraient dirigés vers la faillite et donc vers la liquidation administrative judiciaire. 250 emplois auraient été supprimés (y compris les contrats à durée déterminée pour les joueurs). Mais les deux DNCG, de la Ligue puis de la Fédération, ont contraint le propriétaire Gérard Lopez ainsi que les créanciers Fortress et King Street à de gros efforts.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page