news

Le football. Avec l’AS Saint-Vigor-le-Grand, Clément Demelun veut prouver sa valeur

Par Rédaction Le Bessin Publié le 20 avril 22 à 9:04 La Renaissance le Bessin Voir mon actualité Suivre ce média Clément Demelun fait ses débuts au Bayeux FC © Frédéric BOURGEOIS

Clément, avant d’évoquer votre première saison avec l’AS Saint-Vigor, pouvez-vous nous rappeler votre parcours professionnel ?

J’ai commencé à jouer au football à l’âge de huit ans. D’abord à l’ES Le Tronquay puis au Bayeux FC. Je suis allé voir tous les matchs de mon père et de mon grand frère. Le football m’est venu naturellement. L’idée de pratiquer un autre sport ne m’est jamais venue.

Vous avez impressionné tous les dépisteurs du Bayeux FC lors de leurs débuts en National 3. En quoi cette expérience vous a-t-elle apporté ?

Seulement, physiquement, la marche est fantastique. Tout est encore plus rapide. Lorsque vous êtes encore un jeune joueur, vous jouez sans aucune pression sur vos épaules. Nous sommes beaucoup plus libérés. Lorsque, cependant, plus aucune marque, notre confiance en soi commence à s’estomper. D’autant plus que la concurrence est féroce. J’ai acquis de l’expérience. J’aurais aimé avoir plus d’occasions, mais les choix du coach ne sont pas discutables. Le Bayeux FC restera mon équipe préférée, quoi qu’il arrive.

Pourquoi avoir décidé de rejoindre l’AS Saint-Vigor cet été ? Quel bilan faites-vous de votre première saison avec votre nouveau maillot ?

D’une part, pour des raisons professionnelles, mon travail ne me permet plus de m’entraîner avec l’assiduité nécessaire pour évoluer en N3. En revanche, après deux saisons écourtées par l’urgence sanitaire, je me suis dit qu’il était temps de changer de décor, de se faire plaisir, même à un niveau inférieur. Certains de mes amis s’étaient déjà inscrits à l’AS…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page