news

Le gaz hilarant, nouveau fléau chez les footballeurs professionnels ?

Les images datent un peu mais comment les oublier ? En 2018, le tabloïd The Sun avait mis le feu à Arsenal en publiant une vidéo de ses joueurs surpris en train de consommer du protoxyde d’azote, la nouvelle substance à la mode chez les jeunes, dans un club londonien. Ainsi voit-on Lacazette, Aubameyang, Ozil, Kolasinac, Mkhitaryan et Guendouzi préparer des ballons remplis de ce gaz – qui est disponible en vente libre car il est le plus souvent stocké dans des cartouches de siphon pour crème ou aérosols – avant d’aspirer et d’éclater de rire incontrôlables. Même un peu plus.

Cité à l’époque par le tabloïd, un témoin présent sur place raconte, de Mesut Özil : « Il a lancé un joli coup de balle, puis a semblé perdre connaissance et a glissé sur le siège ». «Celui aux cheveux bouclés a également été encouragé à essayer. Il s’est complètement évanoui et s’est effondré sur le côté sur un canapé », dira-t-il plus tard en parlant de Mattéo Guendouzi. Deux ans plus tard, Lacazette sera de nouveau pris en gueule, poussant Arsenal à promettre officiellement que « ce problème sera résolu en interne ».

Les joueurs d’Arsenal se verront « rappeler leurs responsabilités » par les responsables du club après la session « hippy crack » https://t.co/tOqYHgYPVA pic.twitter.com/liU8HuVht9

– The Sun Football ⚽ (@TheSunFootball) 7 décembre 2018

Il n’y a jamais eu une histoire semblable dans le football français. Pourtant, le phénomène est tout aussi populaire chez les jeunes Français, au point d’inciter l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France à publier une note en avril dernier pour alerter sur les risques liés à une pratique désormais banalisée « surtout chez les adolescents ».

Le football français n’est pas épargné

Après une enquête minutieuse sur notre…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page