news

Le gouvernement envisage d’interdire les événements sportifs nocturnes cet hiver

L’annonce faite ce mardi sur FranceInfo par le ministre des Sports pourrait être le début d’un grand bouleversement dans l’organisation des compétitions sportives en France. Amélie Oudéa-Castéra et le gouvernement planchent actuellement sur un « plan d’adaptation de la pratique sportive au changement climatique ». L’objectif est simple : faire des économies d’énergie. L’exécutif s’est en effet accordé deux ans pour réduire de 10% la consommation énergétique du pays par rapport à 2019.

Pour ce faire, le gouvernement pourrait interdire la tenue d’événements sportifs nocturnes cet hiver. Une mesure qui viserait à économiser l’éclairage et qui aurait un impact principalement sur le football et le rugby.

« Cela fait vraiment partie des options ouvertes. Avec Christophe Béchu (ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires), nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes sur cette dimension, a déclaré l’ancien directeur général de la Fédération française de tennis. Quand on voit les épisodes caniculaires qu’on a connus, [il faut] une doctrine bien harmonisée à l’échelle du territoire dans une logique de sécurité des pratiquants. « 

Formule 1 dans le viseur

Pour l’instant, le plan n’est qu’en discussion et aucune décision concrète n’a été prise. Parmi les pistes de réflexion, plusieurs pourraient concerner la Formule 1. Le ministre a ensuite assuré que les sports mécaniques « sont eux-mêmes au rendez-vous de la transition écologique ». Et de conclure : « Cette volonté de se rapprocher de ces véhicules propres est au cœur de l’ambition de cette Fédération et de cette discipline. « 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page