news

Le Mali surprend la Tunisie après une vive polémique

Pour entamer cette nouvelle journée de Coupe d’Afrique, et surtout pour lancer le groupe F, la Tunisie et le Mali se sont retrouvés ce mercredi après-midi sur la pelouse du stade Limbé. Demi-finalistes de la dernière édition 2019, les Aigles de Carthage voulaient démarrer cette nouvelle CAN de la meilleure des manières, mais pour cela il fallait se débarrasser des Aigles, qui s’étaient hissés en huitièmes de finale en Egypte. Du côté tunisien, Mondher Kbaier a opté pour un 4-3-3 avec le trio Mejbri-Khazri-Sliti en première ligne. En attaque, Mohamed Magassouba a aligné son équipe en 3-2-3-1 avec l’équipe du Stade Rennais Hamari Traoré ou le milieu de terrain du RB Leipzig Amadou Haïdara.

Ce qui suit après cette annonce

Dès le début du match, les Eagles ont mis beaucoup de pression sur l’ensemble du terrain pour entraver la récupération de Khazri et de ses coéquipiers. Alors que l’on aurait pu s’attendre à une domination tunisienne, les Maliens se sont retrouvés immédiatement au-dessus du jeu, avec quelques séquences intéressantes en sens inverse. Mais les quelques fans de football dans les tribunes n’avaient pas grand-chose à manger en termes d’occasions. La première occasion n’arrive qu’à la 40e minute avec ce tir de loin de Massadio Haidara. Mais dans l’ensemble, il n’y avait rien à retirer de ce premier acte un peu fermé.

Un arbitrage qui fera polémique

Pour tenter de changer les choses, le sélectionneur tunisien a lancé Khaoui en contre-attaque à la place de Mejbri. Mais au final, les Eagles ont rapidement fait la différence. Penalty accordé au Mali pour une main de Skhiri dans la surface, et Ibrahima Koné transforme d’un parfait opposé (48e, 0-1). Une ouverture de score logique au vu de l’ensemble du match joué jusqu’ici. Alors forcément, une réaction tunisienne était attendue et c’était en train de se produire. En soldes…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page