news

le mercato n’est pas terminé aux Fenottes

Sonia Bompastor dirigeant la formation du groupe féminin professionnel de l’OL (Photo par FRANCK FIFE / AFP)

Deux jours après la reprise de la D1 féminine, l’OL panse ses plaies. Avec autant de blessures, Sonia Bompastor étudie les moyens de se renforcer.

Si elle voulait débuter la saison en toute sérénité, Sonia Bompastor a tout de suite déchanté. Déjà peu épargnés par les blessures de la saison dernière avec 4 ruptures des ligaments croisés notamment, les OL n’ont pas encore entamé leur saison dont ils devront se passer de Griedge Mbock « pour un minimum de 6 mois » et ne pourront pas compter sur Ada Hegerberg. contre Reims. L’attaquant norvégien a encore du mal à marcher après sa blessure en sélection et est forcément un point noir dans cette préparation estivale.

Ces accrocs de dernière minute obligent donc le staff lyonnais à réfléchir un peu plus à l’embauche. « Nous étudions des opportunités en termes d’attaque, le terrain de jeu où nous sommes moins fournis. Ainsi que sur le poste d’arrière droit, où nous manquons un peu en raison de l’absence de Carpenter », a déclaré Sonia Bompastor dans une interview. dans Le Progrès. Il faut garder à l’esprit qu’une saison exigeante approche, avec de nombreux matches. On n’est jamais à l’abri d’un joueur qui se blesse ou qui se sent vraiment fatigué. »

Bompastor veut miser sur les jeunes

La basse saison lyonnaise ne peut que convenir à l’entraîneur lyonnais qui a vu débarquer deux recrues (Jaurena, Däbritz) durant l’été. En plus de miser sur les nouveautés, Bompastor veut, comme on le fait chez les garçons, s’appuyer sur l’équipe lyonnaise. Avec Alice Sombath, Kysha Sylla, déjà intégrée dans le groupe pro, ou encore la jeune Alice Marques, la coach des Fenottes « a fait savoir à la direction que je souhaitais faire confiance aux jeunes » pour pallier certaines absences comme…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page