news

Le nouveau président vise à « faire revivre l’âme du FC Libourne »

Les nouveaux maillots sont désormais bleu foncé.

PA

Mondheur Mahdi entend gérer le club comme il gère sa société. Strictement. Il souhaite avant tout « faire revivre l’âme du FC Libourne », estimant que l’association sportive a perdu son lustre d’antan. La passation de pouvoir avec le précédent président Serge Desport avait connu quelques turbulences : ce dernier jugeait fragile la garantie financière apportée par le nouveau dirigeant. « Mais aujourd’hui, je suis là. Tout cela est derrière moi. J’avance. « 

Dix ans plus tôt, le Girondin s’était fait un nom en créant le premier magasin Boucheries du Sud-Ouest. Sa particularité : une partie de la viande est halal. Il a ouvert dans le quartier Saint-Michel de Bordeaux, et son succès l’a amené à ouvrir trois autres magasins dans la ville, dont un dans le quartier de Bacalan, où il a grandi.

« Le potentiel de tout prendre »

Mondheur Mahdi a depuis longtemps une vision plus globale de son entreprise. Il cherche à élargir sa clientèle. Ainsi l’entrepreneur s’est intéressé au sport et est devenu sponsor du club de rugby Union Bordeaux Bègles en 2020. « C’est un moyen de gagner en visibilité », spécule le nouveau président de Libourne. Mondheur Mahdi ne cherche pas à cacher son manque de culture footballistique. Pour combler ses lacunes, il a choisi de s’entourer de son ami Brahim Bouredouha, ancien entraîneur amateur. « Nous avons monté ce projet ensemble. J’ai choisi les joueurs de cette saison. Je les connais. Je sais qu’on a le potentiel pour tout gagner », confie ce dernier.

Les déboires financiers des Girondins de Bordeaux leur offrent une autre vitrine. Celui de s’ancrer comme le club du département où tout réussit. Alors Mondheur Mahdi a dépensé généreusement : nouveaux maillots bleu foncé, nouvel espace VIP…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page