news

Le plan de la Ligue pour sauver le football français

Écoutez cet article sur l’application Écoutez cet article sur l’application

Des cages usées par la rouille et les embruns, au milieu d’un terrain de football abandonné à la nature. Amusé de nous voir fixer cette photo de 1 mètre sur 1 mètre trônant dans son bureau, Vincent Labrune s’approche : « C’est un cadeau d’Analog Sport, une association d’insertion photo. Je la regarde souvent bien, je me souviens de l’état du football français. il y a tout juste un an », raconte celui qui a repris la Ligue de football professionnel (LFP) en septembre 2020.

Enfin communicant – il a débuté sa carrière comme attaché de presse à France Télévisions -, l’ancien président de l’Olympique de Marseille connaît le pouvoir des images. Mais, pour une fois, il n’a guère à forcer la ligne. Depuis près de deux ans, c’est un peu comme les sept plaies d’Egypte qui ont frappé la planète hexagonale du calcium. D’abord, bien sûr, il y a eu la pandémie. Mais même face à cette crise mondiale, le championnat français a été plus malmené que les autres, avec la compétition interrompue en mars, quand nos voisins européens ont réussi, année après année, à terminer leur saison. Et puis, surtout, il y a eu « l’affaire Mediapro », du nom du diffuseur espagnol qui, après avoir leurré les présidents de clubs en poussant les droits TV à plus d’1 milliard d’euros par an, les a abandonnés en campagne ouverte, ne pouvant payer ce qui est dû. « La précédente direction de la LFP a fait preuve d’un minimum d’aveuglement et d’incompétence : comment signer avec Mediapro alors que, deux semaines plus tôt, la ligue italienne l’avait refusé faute de garanties suffisantes ? Pierre Ferracci, le président de…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page