news

Le président de la Fédération espagnole Luis Rubiales dans la tourmente

La Fédération espagnole de football (RFEF) est en ébullition. Son président, Luis Rubiales, en poste depuis mai 2018, est soupçonné d’avoir organisé des orgies avec l’argent de la RFEF. Selon le journal El Mundo, Juan Rubiales, l’ancien directeur de cabinet de la RFEF et oncle de Luis Rubiales, aurait mis en cause, le 30 mai, dans une déclaration volontaire devant le parquet anti-corruption, son neveu qui l’accuse de plonger dans le caisses de la fédération pour organiser de bons matchs.

Il mentionne la location d’un chalet privé à Salobreña début 2020, payé avec une carte d’entreprise de RFEF. Ce chalet, officiellement loué pour « quelques jours de travail », n’était en fait utilisé par Juan Rubiales « que pour son plaisir et celui de son équipe » et accueillait des orgies, rapporte Juan, précisant qu' »un groupe de 8 sur 10 les filles ont été invitées par un ancien footballeur et ami du président. »

Limogé du poste de directeur de cabinet de la RFEF en août dernier, Juan Rubiales a aussi accusé son neveu de lui avoir demandé, quelques jours plus tôt, d’utiliser les caisses de la RFEF « pour apporter de l’argent à son père ». Une demande que Juan Rubiales dit avoir catégoriquement rejetée et qui aurait accéléré son licenciement.

Accusations rejetées par la RFEF

La RFEF rejette dans leur intégralité « ces allégations totalement fausses : ni à cette date ni à aucune autre, un seul euro n’a été dépensé pour des affaires qui ne sont pas propres à l’activité fédérale », a déclaré l’organisme à El Mundo.

Reste que l’étau judiciaire se resserre autour de Luis Rubiales, déjà visé par une enquête sur l’organisation de la Supercoupe d’ en Arabie saoudite, où il est soupçonné d’avoir fait pression sur les autorités de Riyad pour avoir Kosmos, la société dirigée par Gérard…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page