news

Le président du FC Drouais, Aziz Talata, suspendu six ans

La semaine dernière, le FC Drouais a soufflé le chaud et le froid. La chaleur avec la montée du club en National 3, dimanche 5 juin, accession validée par la victoire 5-2 à Contres (Loir-et-Cher), lors de la dernière journée de championnat, et ce malgré trois points en moins au classement . Le froid avec la lourde suspension de six ans de son président Aziz Talata, suite aux échauffourées lors du match de Régional 1, FC drouais – Saint-Cyr-sur-Loire, au stade Jean-Bruck, le 26 mars.

Le FC Drouais est arrêté et encourt un penalty

« J’ai dit aux arbitres qu’ils étaient incompétents, ce n’est pas offensant »

Que s’est-il donc passé cette nuit-là pour entraîner des sanctions aussi lourdes ? A l’entame du temps de récupération, et alors que le score est à égalité (2-2), le gardien drouais Maxence Moire, poussé, fait un mauvais geste envers Thomas Berthelot, l’attaquant natif de Senonches du club d’Indre-et-Loire. La situation empire et l’arbitre donne un carton rouge aux deux joueurs. Dès le coup de sifflet final, le président du FC Drouais Aziz Talata, furieux de la tournure des événements, racontera sa façon de penser le corps arbitral.

« Je leur ai dit qu’ils avaient été inutiles et incompétents ! Ce n’est pas offensant, dans le dictionnaire il y a tous les mots », s’exprimait lundi 6 juin Aziz Talata, joint au téléphone. Cependant, la situation s’est aggravée dans la foulée, dans le vestiaire.

Cinq matchs à huis clos

Suite à cette finale torride, le FC Drouais et surtout son président Aziz Talata ont pris beaucoup d’argent : l’équipe R1 a subi une perte de 3 points à…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page