news

le rêve anglais d’une fin et d’une ferveur

Beth Mead (au centre) célèbre son but contre l’Autriche le 6 juillet, accompagnée d’Ellen White (à gauche) et de Georgia Stanway. RUI VIEIRA / AP

Les trois lionnes meurent de faim. Après avoir atteint les demi-finales des trois dernières compétitions internationales auxquelles ils ont pris part, les Britanniques espèrent enfin pouvoir triompher chez eux pour cet Euro Football 2022. La maîtrise et l’aisance du pays hôte lors de la phase de poules sont à la hauteur des attentes épinglés sur la sélection.

Pourtant, les Lionnes doutent dans un premier temps, après une faible victoire face à l’Autriche (1-0) en ouverture du tournoi, le 6 juillet à Manchester ; mais ils se rassurent en désintégrant la Norvège (8-0), puis en marchant face à l’Irlande du Nord (5-0). Bilan de ces trois rencontres ? Quatorze buts marqués, un record dans cette phase d’un Euro (le précédent était détenu par l’Allemagne, avec onze buts marqués en 2001), aucun encaissé, et un ticket pour les quarts de finale facilement compostable.

À lire aussi : Football : l’Angleterre mise sur l’Euro féminin pour affirmer son statut de nouveau poids lourd

C’est donc contre l’Espagne, mercredi 20 juillet, que débute véritablement le tournoi anglais. Avec un jeu vif et appliqué, elles ont désormais une mission : remporter le premier trophée de leur histoire, après les finales malheureuses de l’Euro 1984 et celle de 2009. Les Trois Lionnes sont de plus en plus favorites. « L’Angleterre a une longueur d’avance sur tout le monde en ce moment », a déclaré le sélectionneur nord-irlandais Kenny Shiels lors d’une conférence de presse, après avoir souffert de l’efficacité britannique sur la pelouse. Je dois dire que s’ils ne gagnent pas le tournoi, ce serait un échec. Si vous avez les meilleurs joueurs, …

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page