news

le système Le Graët dans le viseur du ministère des Sports

La ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, après un Conseil des ministres à l’Elysée, à Paris, le 14 septembre 2022. LUDOVIC MARIN / AFP

A l’en croire, Noël Le Graët est reparti heureux de son petit-déjeuner parisien, vendredi 16 septembre, avec la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra. « La rencontre a été cordiale », explique le président de la Fédération française de football (FFF) à la Coupe du monde, arrivé en berline aux vitres teintées avec dix minutes d’avance pour un rendez-vous fixé à 8h au siège du ministère, dans le 13e. arrondissement de Paris. .

Officiellement, le patron du football français depuis 2011 et sa directrice générale, Florence Hardouin, ont été invités à évoquer « différents sujets ». Deux d’entre elles semblaient pourtant plus importantes que les autres : les récentes révélations du magazine So Foot sur l’envoi présumé par M. Le Graët des SMS à caractère sexuel aux salariés et les nombreux témoignages sur l’ambiance délétère et les dysfonctionnements suspectés au sein de la FFF.

Déjà revenu dans son fief de Guingamp (Côtes-d’Armor) en fin de matinée, le Breton affronte la tempête médiatique avec un détachement déconcertant. « Nous avons à peine parlé de SMS ce matin. Il n’y en a pas, les SMS, raconte au Monde le dirigeant de 80 ans, élu jusqu’en 2024. Il est aussi étrange que personne n’ait porté plainte. Arrêtons d’en parler, je m’en fiche. « 

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Noël Le Graët, président fragilisé de la Fédération française de football

A l’issue de ce petit-déjeuner, aucun des participants ne s’est adressé à la presse, mais un communiqué de presse du ministère a été envoyé. Mme Oudéa-Castéra a fait part à ses deux invités de son intention de « se lancer dans une mission de…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page