news

« L’ego n’existe pas entre nous »

Les difficultés de la formation du PSG : « Quand le PSG vient vous chercher, c’est pour que vous vous adaptiez à sa structure. Ils ne sont pas venus pour que nous construisions un projet, nous demandant nos besoins pour développer nos idées. Nous sommes venus ici pour nous adapter et gagner. Les attentes générées en été signifient que l’équipe avant le match doit mener 5-0. Et si au bout de dix minutes vous ne gagnez pas 3-0… Pff, quelle déception. Je pense que c’est une erreur. L’obligation n’existe pas dans le football et les adversaires ont la qualité de nous compliquer les choses ».

Demandez du temps : « Si vous regardez un match de notre première saison à Tottenham et un autre de la troisième, ce n’est pas pareil. Il y a des changements. Nous sommes arrivés à Paris en janvier, il y avait une structure d’équipe différente. Cet été, d’autres types de joueurs sont arrivés et vous obligent peut-être à avoir plus de temps pour façonner un style de jeu que vous ne le souhaitez ».

Normaliser le jeu du PSG cette saison : « On est dans une démarche. Nous ne pouvons pas brûler les étapes, mais nous ne reculons pas non plus. Ce qui se passe est normal dans notre planification. Nous allons attaquer d’autres aspects et développer d’autres aspects que nous voulons développer lorsque nous aurons acquis certaines choses ».

Achraf, d’une voie à l’autre

Il demande la tranquillité d’esprit :  » Par exemple, Chelsea est une équipe défensive, ils se défendent et jouent les uns contre les autres. Chaque entraîneur a un style de jeu.  » C’est vrai, on encaisse beaucoup de tirs, mais c’est une des caractéristiques de toutes les équipes offensives. Nous avons des côtés qui montent et se projettent dans le champ opposé…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page