news

Lens affirme avoir dévoilé le stratagème de l’OM pour Clauss

Lens ds Florent Ghisolfi confirme le bluff de l’OM pour forcer la décision de transfert de Jonathan Clauss. Mais il assure qu’il ne s’est pas fait avoir.

Le mercato cache bien des petites histoires, comme celle entourant le passage de Jonathan Clauss à l’OM, ​​révélée par L’Equipe. Selon le journal, Pablo Longoria, président de Marseille, aurait joué le bluff alors que les négociations avec Sang et Or glissaient pour le transfert de l’arrière droit lors du mercato estival. En juillet, le manager a inventé un accord total avec Hans Hateboer, défenseur de l’Atalanta Bergame, répandant la hype dans divers médias au point de semer le doute dans l’esprit du joueur et de son clan.

Convaincus d’avoir été relégués dans la hiérarchie de la direction marseillaise, Clauss et ses proches ont alors fait pression sur le club en renonçant à une partie de ses prétentions à ses émoluments. Le dénouement fut heureux grâce à Hateboer, toujours propriétaire à Bergame. Dans une interview accordée à la Voix des Sports, Florent Ghisolfi, directeur sportif de Lens, confirme en partie le bluff qui est pourtant qualifié de « pipi de chat »

« Chaque fois qu’ils nous l’ont dit, on s’est mis à rire »

« En fait, ils l’ont fait, confirme le manager. Les agents nous ont dit qu’ils voulaient faire Hateboer. Avec Arnaud (Pouille, directeur général), à chaque fois qu’ils nous le disaient, on se mettait à rire. fais ‘ ».

Suivez toutes les informations sur le mercato LIVE

Ghisolfi assure qu’il ne croyait pas à Longoria, jugeant l’arrivée de Hateboer peu crédible. « En deux appels téléphoniques et en regardant le marché des transferts, je sais si ce joueur peut le faire, s’il veut le faire, s’il le veut et si cela a du sens », explique-t-il. Mais en cinq minutes. Si ça a marché Jo, ça n’a pas marché pour nous Le début de l’histoire était…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page