news

Les Bleues et la malédiction des quarts de finale à l’Euro

Sans surprise, la France de Corinne Diacre disputera son quart de finale de l’Euro ce samedi (21h00). Comme lors des éditions 2009, 2013 et 2017, les Bleues arrivent avec l’ambition de gravir une demi-finale qu’elles n’ont encore jamais atteinte.

2009, une première expérience déplorable

En 2009, la Norvège a accueilli le 10e Championnat d’Europe de football féminin, le quatrième auquel la France a participé. Eliminée dès le premier tour lors des trois éditions précédentes, la quatrième meilleure nation du continent peut rêver d’accéder enfin aux huitièmes de finale. Les Bleues ont hérité d’un groupe solide avec l’ comme favori, vainqueur en 1995, 1997, 2001 et 2005.

Malgré une défaite 5-1 face aux futurs champions d’Europe, la France s’est hissée à la deuxième place, grâce à une meilleure différence de buts que la Norvège. Pour leur premier quart de finale, les Bleues ont hérité des Pays-Bas. Et même avec une journée de récupération en moins, les coéquipières de Laura Georges montrent de belles choses et coincent leurs adversaires devant leur but. Rien à craindre pour les Néerlandais qui ne travaillent la contre-attaque que pendant 120 minutes.

J’ai l’impression qu’on aurait pu jouer dix ans sans encaisser de but. Nous avons essayé de produire le jeu, mais nous n’avons pas été récompensés. C’est cruel »

Bruno Bini, sélectionneur de la France

Malgré plusieurs poteaux et quelques arrêts de Koster, le capitaine néerlandais, rien n’y fait. Le sort des Bleus semble scellé. Même la dernière tête d’Amandine Henry à la 119e minute ne fait pas trembler les filets et meurt à quelques millimètres du but.

Le succès est absent même pendant les tirs au but. Sur les six tirs du Français, trois sont faux, dont deux ont atterri sur le poteau. Élimination 5-4…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page