news

Les fans de Premier League sont peut-être frustrés mais la Coupe d’Afrique des Nations mérite le respect | Coupe d’Afrique des Nations 2022

Idéalement, la discussion menant à la 33e Coupe d’Afrique des Nations, qui débute dimanche alors que les hôtes du Cameroun affrontent le Burkina Faso à Yaoundé, aurait été centrée sur les vainqueurs potentiels, les forfaits surprises et les joueurs remarquables. L’Algérie peut-elle défendre sa couronne ? Mohamed Salah peut-il inspirer l’Egypte ? Une équipe nord-africaine peut-elle gagner pour la troisième fois seulement en Afrique subsaharienne ? Le Sénégal, fort de son talent, triomphera-t-il pour la première fois ? Pourquoi le Nigeria a-t-il un entraîneur par intérim ?

Mais au lieu de cela, la discussion, du moins en Angleterre, s’est centrée sur les clubs de Premier League qui seront les plus touchés par le tournoi. Une grande partie du football international peut sembler être une imposition sur le jeu des clubs, mais on a l’impression que la Coupe des Nations doit toujours justifier son existence. Plus que toute autre compétition, peut-être, elle illustre les difficultés d’établir un calendrier pour un sport véritablement mondial.

Lorsqu’on a demandé à l’attaquant de l’Ajax Sébastien Haller s’il rejoindrait la Côte d’Ivoire ou resterait avec son club, il a réagi avec colère. « Cette question montre un manque de respect pour l’Afrique », a-t-il déclaré. « Cette question serait-elle jamais posée à un joueur européen avant l’Euro ?

Il a presque certainement raison sur le manque de respect, mais les Euros ne se heurtent pas non plus à la saison européenne. Le problème semblait, du moins superficiellement, avoir été résolu en 2017 lorsque la Confédération africaine de football (Caf), trois mois après la fin de la présidence de 29 ans d’Issa Hayatou par sa défaite électorale face à Ahmad Ahmad, a accepté de déplacer le tournoi en juin. -Juillet dans le cadre d’une rationalisation plus large du calendrier mondial.

Mais en novembre de l’année suivante, en raison de problèmes d’infrastructure, de l’insurrection de Boko Haram et de la crise anglophone, le tournoi 2019 a été déplacé du Cameroun vers l’Égypte, le Cameroun prenant le relais de 2021 (Côte d’Ivoire, qui devait accueillir en 2021, le tiendra désormais en 2023, le tournoi en Guinée étant repoussé à 2025). Bien qu’il ait été déplacé d’une semaine pour…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page