news

les nouvelles révélations de Jacques Cardoze

Ce qui suit après cette annonce

« C’était la position claire du club : respecter la décision de l’arbitre, qui devait la prendre (arrêter ou reprendre le jeu, ndlr). C’était avant tout une décision sportive. Il fallait tenir compte de l’état psychologique de nos joueurs. Hier soir, après l’annonce de la fin définitive du match OL-OM, Pablo Longoria est venu expliquer la position du club marseillais.

Pour l’OM la situation est claire : l’arbitre du match OL-OM, Ruddy Buquet, a toujours été contre la reprise du match et la barre des points. Mais depuis hier, l’OL, par l’intermédiaire de Jean-Michel Aulas, la LFP et le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont échangé leurs responsabilités. Si la Ligue ne manque pas de faire la lumière sur ces événements, le directeur de la communication de l’OM, ​​Jacques Cardoze, est venu au micro de RMC Sport en remettre une couche.

Les Marseillais croyaient que la réunion reprendrait

« L’arbitre a été très clair. Il a déclaré qu’il n’avait jamais eu l’intention de reprendre la réunion. Je n’étais pas dans le vestiaire des arbitres, mais j’en ai discuté avec Pablo Longoria, il n’a jamais voulu reprendre. Qu’il y ait eu des discussions sur le contexte autour du stade, comme à Nice, et sur la possibilité d’empirer les choses après un arrêt anticipé, oui. C’est normal, le Préfet s’intéresse surtout à la sécurité des 50 000 présents ce dimanche soir. C’est logique. Mais l’interprétation que l’on peut en donner n’est pas notre position. « 

Les Marseillais n’ont donc jamais voulu reprendre le match. Cependant, Cardoze admet que les Phocéens ont cru à un moment donné que le jeu reprendrait. Pour rappel, le speaker du Groupama Stadium a fait une annonce indiquant que le match allait reprendre, des policiers armés de…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page