news

Les regrets de Rousseaux après son élimination de la Challenger Cup

Guillaume MARION, Media365, publié le samedi 30 juillet 2022 à 10h50

Alors que la France était proche de renverser la Colombie en Challenger Cup, les Bleues ont fini par perdre, au grand regret d’Emile Rousseaux, qui souligne pourtant la progression de son équipe.

La légère euphorie tricolore s’est quelque peu apaisée à Zadar. Peu après le succès de l’équipe de France féminine de volley en Ligue Europa (en juin), les Bleues ont manqué le cadre vendredi en Challenger Cup.Alors que les joueuses d’Emile Rousseaux avaient l’occasion d’aborder la qualification pour la Ligue des Nations, la défaite de rien, malgré les deux balles de match, face à la Colombie (25-17, 25-16, 22-25, 11-25, 16-14) n’a brisé cette possibilité. « Les deux premiers sets étaient un match amical. Nous n’avons rien pu arranger car nous n’avions jamais pensé à jouer la Challenger Cup ! Nous avons été comblés à l’accueil. Mais nous n’avons pas renversé. (…) On a concédé quatre points de suite au tie-break alors qu’on a deux balles de match, mais je ne peux pas vous dire pourquoi ou toute l’Europe sera contente de savoir ce que je demanderai la prochaine fois. , expliquait notamment l’entraîneur français, en fin de course.

Des progrès significatifs en trois ans

«Sur le match, la différence est minime, nous sommes à 1% en side-out et en transition. Mais cette France est déjà au plus haut niveau. La Colombie ira à la Coupe du monde tout comme la Croatie et la République tchèque.Nous avons battu les deux derniers 3-0 et obtenu deux balles de match contre le premier. Mais la sélection s’est faite au classement et la Ligue européenne n’a pas encore joué, a rappelé plus tard Rousseaux, dans les propos recueillis par L’Equipe en Croatie. Rappelons qu’il y a trois ans nous étions 50e au classement mondial, aujourd’hui autour de…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page