news

Les Rémoises Magou Doucouré et Tanya Romanenko remportent le concours d’éloquence D1

Elles étaient dix, ce jeudi matin, à se succéder sur la scène mythique de l’Olympia pour participer à la finale nationale de la 2e édition du concours d’éloquence de D1 féminine. Julie Peruzzetto (Issy), Shana Battouri (Soyaux), Selma Bacha (OL), Miranda Smith (Fleury), Tanya Romanenko (Reims), Agathe Donnary (Issy), Siga Tandia (Soyaux), Marie Levasseur (Fleury), Emelyne Laurent (OL) et Magou Doucouré (Reims) ont déclamé avec beaucoup d’émotion, d’intensité et surtout de talent, des textes écrits sur des sujets divers et actuels comme l’homosexualité, l’égalité, l’apparence, la santé mentale des sportifs, la guerre en Ukraine, les abus sexuels dans le sport ou racisme.

Le jury était composé notamment des anciens internationaux Laura Georges (aujourd’hui secrétaire générale de la FFF) et Jessica Houara d’Hommeaux (aujourd’hui consultante de Canal +), du journaliste Hervé Mathoux, de Thierry Cheleman, directeur sportif du groupe Canal + , ou Brigitte Henriques , présidente du CNOSF. Et cette année, il a désigné deux lauréats : les Rémoises Tanya Romanenko, dont l’argumentaire évoquait « l’esprit face aux défis » et notamment celui de la guerre en Ukraine, son pays d’origine, et Magou Doucouré, qui parlait de racisme, qu’il récemment souffert lors d’un match plus tôt cette année.

Le capitaine des Soyaux Siga Tandia, deuxième, et la défenseure canadienne de Fleury Marie Levasseur, troisième, complètent le podium de cette édition.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page