news

Les stars de l’académie de Chelsea écartent la Juventus en Ligue des champions – le meilleur depuis la promotion 92 ?

Y a-t-il eu une meilleure collection de joueurs de l’académie de Premier League depuis la promotion 92 ? Les garçons de Chelsea ont déchiré la Juventus à Stamford Bridge.

Alors que Trevoh Chalobah tombait à genoux et mettait sa tête dans ses mains après avoir marqué contre Crystal Palace, on avait l’impression qu’il était un vainqueur de la compétition – un fan accosté dans le hall de Stamford Bridge et a offert la chance de commencer pour le club qu’il soutient.

De retour de son prêt à Lorient la saison dernière, Chalobah aurait pu raisonnablement penser qu’il serait aussi bas que neuvième dans l’ordre hiérarchique des défenseurs centraux sous Thomas Tuchel – un autre prêt a dû sembler inévitable. Il n’est pas étonnant que sa célébration ait été une combinaison de soulagement et d’incrédulité – trop peu de joueurs élevés par Chelsea ont eu la chance de jouer pour eux.

Chalobah avait huit ans lorsqu’il a rejoint Chelsea. Ruben Loftus-Cheek l’était aussi. Callum Hudson-Odoi avait sept ans. Reece James et Mason Mount avaient six ans. Chalobah, James et Hudson-Odoi ont marqué mardi. Loftus-Cheek a fourni une aide merveilleuse. La saison dernière, Mount est devenu le premier diplômé de l’académie à remporter le prix du joueur de l’année de Chelsea depuis John Terry en 2006. Ils sont assez nombreux.

Chalobah avait l’air incroyablement assuré aux côtés de l’idole autoproclamé Thiago Silva et a pivoté pour marquer le premier match comme un meilleur attaquant. Il a maintenant marqué pour ses débuts en Ligue des champions, ainsi que ses débuts en Premier League.

Hudson-Odoi, commençant son septième match au trot, illustre à nouveau pourquoi le Bayern Munich était intéressé par un transfert de 50 millions de livres sterling. Il a retrouvé cette électricité dans les bottes – des défenseurs terrifiants alors qu’il leur court dessus et prenant de meilleures décisions à chaque match auquel il joue. Plus que 242 à faire maintenant pour lui.

Reece James est, eh bien, un enfoiré effrayant, et a peut-être marqué le choix des buts – le ballon à ses côtés et à la hauteur de l’affirmation de Tuchel selon laquelle il « tire comme un cheval » alors que le ballon passait devant lui. Wojciech Szczesny. Sa force et sa vitesse sont extraordinaires, et sa gamme de dépassements…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page