news

Ligue 1 – Frédéric Antonetti en colère après Lyon-Metz (1-1) : « Lyon est l’endroit où on m’a le plus volé »

Avant le match, Frédéric Antonetti aurait certainement signé des deux mains s’il avait été assuré de ne pas quitter le Groupama Stadium les mains vides. C’est ce qu’a réalisé le FC Metz en accrochant l’Olympique Lyonnais (1-1) dans un match largement dominé par l’OL. Mais l’entraîneur messin a peiné après le match à être satisfait de la performance de ses joueurs. « J’ai des couilles parce qu’il y a dix faits du match qui sont contre nous, se plaint-il. Je pense à Lens, je pense à Bordeaux, je pense à Paris… Ce sont des situations qui lui viennent à l’esprit et, à chaque fois, il c’est contre nous et on se retrouve 18e alors qu’on ne devrait pas être là.» Le début de match contre Lyon pourrait très bien s’ajouter à son palmarès.

30 ans de jeux truqués

En milieu de match, Metz a surpris les Lyonnais d’entrée, dès la première minute de jeu, avec un long ballon en profondeur dans Opa Nguette qui avait dupé Anthony Lopes. L’arbitre assistant est venu déjouer les desseins de l’attaquant messin en hissant le drapeau à la fin de l’action. Une décision prise à tort selon Antonetti. « En première mi-temps nous étions bien organisés, bien disciplinés et nous avons marqué un but valable qui a été refusé, il a fait ses débuts en conférence de presse. Je ne commenterai plus… » Mais le volcanique coach Messin non. t aider mais développer sa pensée.

Ligue 1

De Bielsa à Wilmots, les chansons ne manquent pas pour remplacer Antonetti

23/11/2016 à 12:50

« J’ai dit au 4e arbitre : ‘Le but est valable d’après ce qu’ils m’ont dit’, dit-il. Je n’avais pas encore vu les images donc… Quand on les a vus, c’était » c’est catastrophique ! Il a répondu « Nous avons les outils pour juger aujourd’hui. » J’ai dit d’accord. Le problème, ce sont les hommes qui les jugent. Parce que j’ai confiance dans les outils. Mais je fais beaucoup moins confiance aux hommes. Et je fais …

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page