news

Ligue 2 : pour le NO, qui affronte Bastia aux Costières, pas d’erreur et des excuses

Ce samedi 10 septembre à 19h aux Costières, Nîmes (12e) reçoit Bastia (11e) à l’occasion de la 8e journée de Ligue 2. Les Crocos, qui restent sur deux défaites, doivent se racheter pour ne pas sombrer dans le bas du tableau . Malgré l’absence d’un tiers de l’effectif d’acteurs extérieurs professionnels.

Mercredi matin, avant de chausser les crampons, le staff technique a chaussé les bottes en caoutchouc. « On était là tôt, et on a fait un chemin avec des palettes pour accéder à la pelouse synthétique qui était praticable, confie l’entraîneur nîmois Nicolas Usaï. Il n’y avait pas de doute pour sauter une séance. » Comme la défense du crocodile il a pris l’eau à Grenoble et Valenciennes (6 fois en deux voyages), le centre d’entraînement de la Bastide a été inondé en raison des intempéries.

Nicolas Usaï : « Les excuses font la force des faibles »

Après avoir donné la parole au débriefing de ces deux déboires en début de semaine, le staff a ensuite montré le chemin du camp. Celui de la rançon ? Usaï a envoyé quelques messages : « L’idée, ces derniers jours, c’était de ne pas tomber dans les ténèbres. Le temps, les défaites, les blessures… on pouvait trouver des excuses mais les excuses c’est la force des faibles. N’y allons pas on s’apitoie sur nous-mêmes. » Au contraire, tout cela doit décupler notre envie et notre entêtement. Nous ne pouvons rien faire contre nature ».

En revanche, les Crocos peuvent faire quelque chose pour encaisser moins de buts. « Il faut plus de rigueur et de concentration, de caractère. Il faut monter le curseur à ces niveaux-là. La jeunesse n’excuse pas tout. Avoir un groupe jeune a ses inconvénients, comme le manque d’expérience,…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page