news

Ligue des Champions – huitièmes de finale aller : impuissant, le LOSC tombe à Chelsea

Lille était sous. En déplacement sur la pelouse tenante du titre, les Dogues ont logiquement perdu mardi soir (2-0), en 8e de finale aller de Ligue des champions. Sanctionnés d’entrée par un sûr de son football, les hommes de Jocelyn Gourvennec ont une nouvelle fois fait craquer au retour des vestiaires. Kai Havertz et Christian Pulisic ont ainsi placé le club londonien dans une position idéale avant le match retour de Pierre-Mauroy, dans trois semaines. A domicile, le club nordiste devra faire (beaucoup) plus offensivement.

La vidéo du match I Calendrier et résultats

Lille avait hérité de Chelsea deux fois de suite, lors de l’incroyable match nul qu’ils ont réalisé (puis encore) en décembre dernier. Il était donc écrit que son destin européen était de passer par Londres. Et sans surprise, la capitale anglaise est pratiquement synonyme de sortie d’Europe pour les Dogues. Le champion en titre, tout juste couronné d’un titre mondial des clubs, a fait honneur à son statut sur la pelouse de Stamford Bridge. C’était tout simplement trop fort, même sans être éblouissant pendant 90 minutes.

Ligue des champions

Éternel Silva, Sanches tout seul, pique des blessures : les tops et les flops de Chelsea-Lille

IL Y A UNE HEURE

Le club londonien n’a pas eu besoin d’une série d’occasions pour faire la différence. Quatre tirs au but, deux buts : les Bleus ont fait preuve d’un sang-froid digne d’un vainqueur de C1. Lors d’une des premières rencontres avec le chanoine, le danger avait un nom : Kai Havertz. Un plat du pied gauche plus difficile à enfiler qu’en dessous (4e), un tir plié repoussé par Léo Jardim (7e), et l’international allemand était satisfait. Sur un corner après sa deuxième occasion, il ouvre le score… d’une tête, laissé complètement seul par une défense qui devrait contrôler son sujet dans les airs (1-0, 8e).

Efficacité maximale pour les Bleus

De retour des vestiaires, Chelsea a poussé…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page