news

Ligue des champions (J1) : Et l’OM a éclaté

Rédaction de Media365, publié le mercredi 7 septembre 2022 à 22h52.

Longtemps sur le banc face à , l’OM, ​​qui a disputé la deuxième période en dix, a fini par s’incliner dans le dernier quart d’heure à Londres (0-2). Frustrant.

L’histoire retiendra que les Marseillais n’ont même pas pu se mouiller le cou avant de plonger au plus profond de cette version C1 2022-23. Vous ne pouvez pas avoir du beurre et de l’argent du beurre. Bien que placé dans un groupe moins difficile que ces dernières saisons, l’OM s’est confronté à ce qui se faisait de mieux dès le départ : Tottenham. Une équipe britannique bien huilée, compétitive et pragmatique, à l’image de leur entraîneur, le capricieux Antonio Conte, ancien partenaire d’Igor Tudor.

Il y avait aussi quelque chose d’assez intrigant à voir ces deux mecs se retrouver le temps d’une nuit, dans leur deuxième vie d’entraîneur, presque vingt ans après leurs années communes en , aux côtés de la . . Car si à première vue ils ne se ressemblent pas, Conte et Tudor activent des leviers similaires dans leur méthode, tant dans la gestion plutôt musclée, que dans l’approche tactique, avec un système au 3-4-3 où le goût de l’effort n’est pas au rendez-vous. négociable. . Tant pis pour les meubles. Bien planté dans le repaire moderne de l’équipe londonienne, le Tottenham Hotspur Stadium.

L’OM avait un plan cohérent

Malgré ces similitudes, il ne faut pas s’attendre à voir une approche identique de la part de ces deux équipes. Les Marseillais, dominants en championnat, ont tout de suite compris qu’ils entrait dans un autre monde. Il aurait pu les inhiber. C’était tout le contraire. Bien en crampons, les hommes de Tudor offraient une belle opposition à ces Spurs, avec un bon maillage au sol et une agressivité défensive louable. S’ensuit une première période intense mais fermée…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page