news

Liverpool, la ville rebelle, clame son indifférence aux « Royals »

Ne lui parlez pas d’Elizabeth II, qui est également morte et sur le point d’être enterrée. Alan McFeely hausse un sourcil épais. « La Reine ? Un parasite. Le bénévole de 59 ans secoue la caisse d’oignons qui attend les clients au comptoir alimentaire posté le long de Lodge Lane, l’artère principale de Toxteth, ce quartier dont on ne prononce plus le nom. Tout le monde dit » 8 », ou « L 8 », le code postal, comme pour effacer de la mémoire les violentes émeutes de 1981, déclenchées par l’arrestation d’un jeune homme noir, Leroy Cooper. Mc Feely, assistante sociale au logement, insiste : « La reine a vécu toute sa vie dans le luxe et ne sait pas ce qu’est la pauvreté. »

A Liverpool, Alan Mc Feely, 59 ans, bénévole pour l’association Fans Supporting Foodbanks, qui organise une banque alimentaire dans le quartier de Toxteth, le 15 septembre 2022. BENJAMIN CARROT POUR « LE MONDE »

Ceux qui font la queue sur Lodge Lane en sont parfaitement conscients. Ce jeudi 15 septembre, ils n’attendent pas de voir un cercueil royal, mais de glaner un paquet de farine, du café, des conserves, des fruits ou légumes, de la viande – aujourd’hui du poulet. Ils ont droit à dix objets pour la modique somme de 3,50 livres (4 euros) et autant d’invendus qu’il en reste. Les marchandises sont exposées sur les étals, comme dans un vrai marché. « Ce n’est pas tout à fait pareil quand on paie quelque chose », glisse Robby Daniels, l’un des dix-sept bénévoles de la banque alimentaire mobile, vêtu d’une chemise violette.

Retour Rockfield Road, près du stade Anfield, domicile de l’équipe de football du Liverpool FC, le 15 septembre 2022. BENJAMIN CARROT POUR « LE MONDE »

Derrière le camion frigo, également violet, on voit les logos peints sur le …

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page