news

Lizarazu, « des cas très, très graves »

Alors que la Fédération française de football est au centre de sordides révélations, Bixente Lizarazu n’a pas caché son inquiétude.

La Fédération française de football est au centre de la tempête. Conséquence des récentes révélations faites sur les dérives du 3F chez les sms sexuels de Noël Le Graët, la culture de l’alcool chez ses tops, une gestion au pochoir et l’absence de réaction face aux faits de pédophilie. Le climat est évidemment tout sauf limpide à deux mois du début de la Coupe du monde où les Bleus défendront le titre conquis en Russie.

2018 semble lointain et a facilement reconnu que cette période trouble n’a pas servi la cause des Bleus. « Ce qui est autour (de l’équipe de France) apporte une ambiance qui n’est pas des plus calme et sereine. L’important pour moi, c’est la vie en interne et de ce côté-là, que ce soit avec mon staff ou avec les joueurs, il n’y a pas de problèmes. Forcément, ce n’est pas le meilleur des climats », a-t-il confié au micro de Téléfoot, un avis partagé par son ancien coéquipier chez les Bleus, Bixente Lizarazu, qui convient pourtant que la priorité doit aller à ces sordides révélations.

La Fédération est en crise

« C’est vrai que la relation Le Graët-Deschamps en 2018 était forte. Il y avait un sentiment d’autorité, d’une équipe de France retenue. Ce n’est pas du tout le cas, il y a beaucoup de fluctuations. De plus, la Fédération est en crise sur des pratiques très, très graves qui doivent être traitées immédiatement, a-t-il donc déploré. Ils seront abordés dès maintenant, donc la préparation pour la Coupe du monde n’a pas d’importance. « 

Il ordonne aux Bleus de s’en accommoder. Didier et les joueurs de France devront compter et…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page