news

l’ombre persistante des soupçons sur l’attribution de la Coupe du monde au Qatar

Le Qatar a-t-il acheté la Coupe du monde 2022 ? Un an après le tournoi, la question se pose toujours avec insistance. Il a été soulevé le 2 décembre 2010, dans les secondes qui ont suivi la victoire de l’émirat lors du vote pour la coupe du monde (14 voix pour le Qatar contre 8 pour les États-Unis), organisé par la Fédération internationale de football (FIFA).

« Aucune preuve n’a jamais été produite pour montrer que le Qatar a obtenu les droits d’accueillir la Coupe du monde 2022 d’une manière contraire à l’éthique ou en violation des règles strictes d’appel d’offres de la FIFA », a déclaré le comité d’organisation du tournoi du Qatar.

Il est vrai qu’à ce jour, aucun procès n’a eu lieu et aucune condamnation n’a été prononcée. Cependant, des enquêtes judiciaires ont été ouvertes dans trois pays pour tenter de faire la lumière sur le vote. L’un d’eux a tiré des conclusions claires : pour la justice américaine, qui enquête depuis 2015, il ne fait aucun doute qu’il y a eu corruption.

Lire aussi Football : accusé de pots-de-vin pour l’attribution de la Coupe du monde à la Russie et au Qatar

Dans un acte d’accusation publié en mars 2020, le procureur fédéral de Brooklyn a écrit que plusieurs membres votants du comité exécutif de la FIFA avaient été soudoyés. Sans préciser l’origine des fonds, il a accusé le Brésilien Ricardo Teixeira, le Paraguayen Nicolas Leoz et l’Argentin Julio Grondona d’avoir « reçu des pots-de-vin en échange de leurs votes en faveur du Qatar ». Cependant, pour le moment, la procédure n’est pas allée plus loin, MM. Grondona et Leoz sont décédés en 2014 et 2019.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés à la Coupe du monde 2022 : les accusations contre le Qatar s’accumulent

En Suisse et en France,…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page