news

Lourdement battus, les Rochelais vont devoir digérer rapidement leur intersaison

Mais les temps ont changé, une nouvelle saison a commencé et le collectif maritime va bientôt devoir se remettre en question pour ne pas revivre dans les prochains jours le même calvaire que lorsqu’il a affronté l’ESB.

Le VES n’a rien montré

Car l’Entente Sportive n’a rien montré samedi soir et a même clôturé la rencontre à 10 après l’expulsion de Sissoko (77e). Cela ne changeait pas grand-chose au résultat puisque les Rochelais avaient déjà encaissé trois buts avant la 70e minute de jeu face à une équipe de Buxeroll éliminée au 2e tour de la Coupe de France par un adversaire évoluant en Département 1. Les locaux, avec un Alexandre Bony que ça n’avait rien à voir avec ses buts, il voulait récupérer et l’a prouvé.

Simon Bénéat a d’abord ouvert le score, juste avant la mi-temps, en convertissant un penalty (1-0, 43°), avant que Julien Jover ne double, peu après l’heure de jeu, plaçant le ballon parfaitement près du poteau (2-0, 62). °). La défense visiteuse n’a ensuite pas pu empêcher Yunus Bayram de livrer un caviar à Anthony Angély qui n’en demandait certainement pas beaucoup (3-0, 68e). Lourd score pour La Rochelle, mais loin d’être immérité.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page