news

Lucas Hernandez a jusqu’au 28 octobre pour aller en prison en Espagne à moins que son appel ne soit accueilli

Le défenseur français du Bayern Munich Lucas Hernandez, condamné pour non-respect d’une mesure d’éloignement après des violences conjugales, a jusqu’au 28 octobre pour entrer volontairement en prison en Espagne, à moins que son appel ne soit accueilli, a-t-il annoncé lundi 18 octobre à la justice espagnole.

Convoqué mardi 19 octobre par la Cour supérieure de justice de Madrid (TSJ) pour être informé de son ordre de détention, le jeune homme de 25 ans s’est présenté « volontairement à 11h30 aujourd’hui (lundi), un jour avant sa convocation, « , a-t-il déclaré au TSJ dans une note. Il a « dix jours pour entrer volontairement en prison » à moins que son appel ne soit satisfait à temps et lui permette d’éviter l’incarcération, selon le TSJ.

Mercredi 13 octobre, la justice espagnole a ordonné l’incarcération du défenseur international français du Bayern Munich pour non-respect d’une mesure d’expulsion imposée après une dispute avec son partenaire en 2017. Le club bavarois l’a soutenu dans cette affaire.

La première condamnation de Lucas Hernandez dans cette affaire remonte à février 2017. Le prévenu a par la suite été condamné, comme sa compagne, à 31 jours de service civil et à un arrêté d’expulsion et à une interdiction de contact pendant six mois pour violences mutuelles. À peine quatre mois plus tard, le joueur et son partenaire ont été arrêtés à l’aéroport de Madrid-Barajas à leur retour de vacances.

Le joueur a été maintenu quelques heures en garde à vue pour non-respect de l’arrêté d’expulsion prononcé en 2017, avant d’être libéré. Jugé pour non-respect de l’arrêté d’expulsion, il a été condamné à six mois de prison en 2019. Sa compagne, en revanche, n’avait pas été interpellée à l’aéroport car l’arrêté d’expulsion n’avait pas encore été notifié…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page